Les Fantaisies du Mal : échec et mat #2

Poursuivons, par le jeu et par le verbe, l’exploration des parties mémorables qui ont inspirées le huitième chapitre des Fantaisies du Mal.

La partie présentée ci-dessous oppose Carl Hamppe à Philipp Meintner en 1872. On la nomme La Nulle Immortelle. Je trouve ce nom très fantastique… comme si les deux joueurs, coincés dans une faille temporelle, se battaient éternellement, pour prendre l’avantage.

Pour ceux qui n’y comprendraient goutte, voici l’histoire de cette partie :

Cette histoire est celle d’une agression,
Celle d’un cavalier blanc qui manquait d’ambition.
A brouter sur les bords du damier
ll ouvrait la brèche au danger.

Le danger ! Il est venu par un fou
Un fou noir qui sur le front
offrit son sacrifice pour un pion.

Le Roi blanc ne l’entend pas ainsi.
Mange ce Fou rabougri.
La Reine l’attaque ! Sans peur.
« Hardi viens-là ! » Fureur.
Le Roi s’échappe de ce chausse-trape.

La Reine noire meurt, montre l’exemple.
Un Cavalier la suit pour attirer l’ennemi.

Le Roi blanc, isolé, combat seul l’armée
Lorsqu’un fou à son flanc accourt pour l’aider.

Trop tard… quand l’un se rend compte qu’il est prisonnier
L’autre manque de pièces pour l’achever.

Toutes les parties nulles ne le sont pas.


Les Fantaisies du Mal, mon premier roman fantastique, est sorti le 3 janvier 2022.

Lire le premier chapitre

Un avant-goût ? Découvrez la nature du Mal via l’un des principaux personnages : Léo-Pol Medvedev.

Commander le livre

En eBook (1,99 €) ou en papier, Les Fantaisies du Mal est disponible sur plusieurs plateformes 😉

Pour en savoir plus sur l’expérience d’écriture, sur l’influence du fantastique dans les arts etc. et discuter comme au café du commerce, il y a ce blog mais aussi les pages facebook et instagram.

Et si vous avez lu le livre, n’hésitez pas à me laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.