#RuesDeFrance : le Top 100

Quelles sont les 100 noms de rues les plus répandues en France ? Et à quels univers font-elles référence ? Voici une visualisation du projet #RuesDeFrance : un projet data qui analyse les noms et les occurrences des rues de l’hexagone.

Et voilà le top 100 ! Un treemap aurait pu être pertinent pour mieux juger des volumes. Mais il aurait été compliqué de faire apparaître le nom de toutes les rues. Le dendrogramme s’est imposé par sa simplicité et son esthétisme. Sous deux formes… circulaire et linéaire, quitte à scroller pour la deuxième. La liste étant courte, je me suis chargé de définir les univers et références.

Ces 100 noms de rues représentent 0,04 % du total des noms de rues françaises (268 902 noms)… mais surtout 16,1 % du total des rues de France (786 455 rues).


Top 100 des noms de rues les plus répandus en France
Version Circular Dendrogram

Je voulais utiliser cette image pour une infographie mais la taille du texte a limité mes ardeurs. Je n’ai pas inclus la légende couleur. Vous la trouverez directement sur la graphique de la version Linear. Chaque bulle de couleur interne, la plus proche de la bulle grise, représente un « Univers », nous en avons neuf, dont la taille est proportionnelle au nombre d’occurrence des rues qu’elle contient. Les bulles du deuxième cercle représentent des « Références » propres à chaque rues, dont le nom apparaît, avec son nombre d’occurrence, à l’extrémité du dendrogramme.

Top 100 des noms de rues les plus répandus en France
Version Linear Dendrogram

La version Linear, moins compacte que la version Circular, est dans doute moins jolie mais plus « abordable » que cette dernière 🙂


Quels sont les enseignements ?

On appréciera le poids de l’histoire et de l’environnement dans la dénomination des rues de ce Top 100. L’histoire, par la mémoire et son héritage, est présente dans les univers du construit (41,1 % des occurrences avec des références liées aux cultes, aux vieux outils de production, de stockage), des personnalités (11,0 %), de la guerre (4,3 %) et des symboles (1,4 %) ; l’environnement dans les univers végétaux (16,1 % des occurrences), les lieux naturels (12,0 %) et les animaux (2,4 %). Histoire et environnement : voilà les deux mamelles des principales rues de France.

La rue de l’Eglise est la plus répandue de l’hexagone avec 9 900 occurrences (7,8 % du total du Top 100), très loin devant la rue du Moulin, deuxième nom le plus répandu, avec 4 295 occurrences. Les occurrences en références aux lieux de culte sont logiquement les plus répandus (11,5 %) ; suivent de près les références aux Personnalités hommes (10,5 %), les lieux/services d’Utilité publique (10,1%) et les Arbres (8,7 %). Pour ces trois dernières références, les noms de rues les plus répandus sont respectivement la rue Pasteur (2 093 occurrence), la rue de la Mairie (3 717 occurrences), et la rue des Lilas (1 795 occurrences).

On retiendra trois éléments :

  • Sur les 15 personnalités du Top 100 ne figurent que deux femmes : George Sand (594 occurrences) et Jeanne d’Arc (572 occurrences). Le cas de George Sand est la seule rectification « manuelle » que j’ai apportée à ce Top 100. Les noms entrés dans les fichiers csv sources étaient tantôt écrits avec un « s » à George, tantôt sans… or le George de George Sand s’écrit sans « s ». Certaines personnalités comme Charles de Gaulle ou Pasteur ont davantage de rues à leur noms qu’il n’est indiqué dans ce Top 100. Les noms de rues varient… je n’ai pas ici regroupé les « rue Louis Pasteur » avec les « rue Pasteur », les « rue Charles de Gaulle » avec les « rue du Général de Gaulle » etc. C’est un choix délibéré (sinon il eut fallu regrouper « rue des sources » et « rue de la source » etc. »). Un travail de regroupement des noms de rues des personnalités a toutefois été opéré avec le croisement des données Wikidata. On en parle dans l’article suivant ;
  • Sur les 4 noms d’animaux les 4 sont des noms d’oiseaux. Les Mésanges remportent la médaille d’or de la reconnaissance humaine (1 133 occurrences) ;
  • La plus répandue des références en date pour la mémoire de guerre n’est rattachée ni à la Première Guerre mondiale ni à la Seconde… mais à la Guerre d’Algérie : le 19 mars 1962 (1 414 occurrences) marquant la fin de cette guerre à la suite des accords d’Evian signés la veille.

Les autres articles du projet #RuesDeFrance

#RuesDeFrance : un projet data. Quel est l’intérêt et quels sont les objectifs du projet ?

#RuesDeFrance : une histoire de code. Faire face à 7 millions d’entrées… les malaxer, les masser, les mélanger.

#RuesDeFrance : analyse des occurrences de rues. Combien de rues portent x fois le même nom ?

#RuesDeFrance : analyse des personnalités. Qui sont les personnalités qui portent un nom de rue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *